Vendredi dernier, le nouveau film tant attendu de Warner Bros et DC Comics, est sortie en salle de cinéma.  »The Joker », une histoire a n’en rendre plusieurs anxieux.

Cette représentation de l’ennemi juré de Batman était INCROYABLE. Joaquin Phoenix n’a fait qu’un avec son personnage et c’est probablement ce qui rends le tout dérangeant.

En résumé … 

1980, Gotham. Arthur Fleck, un homme qui vit entre le réel et le fictif, tente de se faire une place dans le monde. De jour, il est un clown, de soir, il tente de faire carrière comme humoriste. Toutefois, puisqu’il est très dérangé mentalement, il est seul. La folie n’est jamais bien loin. Toutes les mésaventures innimaginables lui arrivent : Se faire battre par des inconnus, perdre son emploi, se faire ridiculiser à la télévision par son idole (incarné par Robert De Niro), Arthur n’a d’autre choix que de se résilier. Par contre, il ne le fait pas comme le commun des mortels. Joker se révèle après quelques événements marquants et destructeux. Ces événements sont liés au premier ravage de Wall Street et l’engouement politique se fait sentir. Pour les fans de comics vous serez ravis. Vous découvrirer des liens entre les personnages, une toute nouvelle histoire vous sera dévoilée. Le destin de Bruce Wayne sera dévoilé sous vos yeux.

Joaquin Phoenix

Que dire sur lui : un Oscar devrait lui être déserné sur le champs! Autant que l’histoire peut faire peur pour certains, le fait que les pauvres, appelés dans le film les  »clowns » se révoltent contre le capitalisme montant, les liens sont faciles à faire avec notre génération d’aujourd’hui. Je pense sincèrement que c’est le jeu d’acteur de Joaquin qui est alarmant. Il est méconnaissable. Phoenix devient littéralement le Joker. Une fusion épeurante. Il est maigre, troublé mentalement et semble si désarticulé. Une perfomance physique et mentale à couper le souffle. On peut ressentir son angoisse, son état psychologique, nous évoluons dans sa tête. C’est hallucinant ce qu’il a pu me faire éprouver durant la représentation.

Vos attentes ?

Un mélange de lucidité et de schizophrénie, de brutalité et de douceur, le Joker pourra vous surprendre par sa gentillesse mais par sa violence. Vous serez plongé dans une ambiance angoissante, délirante, troublante mais captivante. Une musicographie incroyable aussi, pour les fans de Frank Sinatra, Jimmy Durante, Tony Bennett et plusieurs grands classiques.

Définitivement pas un film pour enfants, déconseillé aux adolescents.

Gardez votre sang froid et profitez de ce génie cinématographique 😉

À bientôt Québec ! xx