Après L’allégorie des truites arc-en-ciel, son premier roman, Marie-Christine Chartier nous revient avec une nouvelle histoire d’amour. Tout comme les tortues est une épopée au cœur d’une difficile décision, d’un mauvais timing et d’un exil afin de se pardonner des histoires d’amour pas terminées.

Couverture de Tout comme les tortues par Marie-Christine Chartier  (Illustration de Mathilde Corbeil)

Amis depuis toujours, Samuel et Ariane ont grandi dans un petit village du Bas-St-Laurent. Meilleurs amis au premier coup regard, le temps a fait évoluer leur histoire vers une histoire d’amour. Inébranlable, leur couple a traversé monts et marées, des études à Québec aux longs trajets sur la 132 pour retourner à Saint-Fabien. Malheureusement, une déchirante décision vient les secouer et le couple n’y survivra pas. Ariane quittera en Amérique du Sud pour oublier Samuel.

Sam, quant à lui, a refait sa vie, tant bien que mal, avec une fille douce, aimante et à l’opposé d’Ariane. Anaïs est prête à tout pour lui. Cependant, comme l’eau rejoint toujours l’océan, Ariane revient au Québec après une longue année à voyager. Ce retour ne se fera pas sans bouleversements. Ari et Sam se doivent des explications. Mais entre ce que le cœur veut et ce dont il a besoin, il y a souvent une distance que ni le temps ni les voyages parviennent à éclaircir.

Une question en tête

La question de l’auteure est la suivante : Quand les amours finissent, mais ne finissent pas vraiment, comment on fait cette coupure?

Alors que les truites arc-en-ciel proposent un message d’espoir assez puissant, les tortues effectuer un retour du balancier. Parfois, il arrive que la vie nous mette des bâtons dans les roues, même si on s’aime énormément. L’amour ne parvient pas nécessairement à paver tous les chemins. Certaines situations, certaines décisions, certaines forces même sont plus fortes que nous. Le message d’espoir de Tout comme les tortues est donc différent, puisqu’il y en a un!

– Penses-tu qu’un jour, il va falloir rendre tout ce bonheur? m’avait demandé Sam, une fois qu’on s’était étendus dans nos sacs de couchage […].
– Je ne suis pas certaine de comprendre…
– Pour moi, la vie, c’est un balancier. Elle nous donne du bonheur, puis de la tristesse, mais ça doit être égal. Ces temps-ci, j’suis trop heureux, Ari. Ça me fait presque peur.

Tout est une question de timing

Vous est-il déjà arrivé de rencontrer quelqu’un et de vous dire « Si j’avais rencontré cette personne dans cinq ou dix ans, ç’aurait été parfait! »? Le temps est parfois ingrat quand il est question des relations personnelles. Le timing est important pour rencontrer quelqu’un. Que ce soit en amitié ou en amour, le temps peut jouer en notre faveur ou en notre défaveur.

Le deuxième roman de Marie-Christine parle beaucoup de ce fameux timing. Il traite donc de l’ingratitude des rencontres qui ne se font pas au bon moment, qui se font sur un temps emprunter. Il est également question des relations à sens unique, les relations où un(e) donne beaucoup sans recevoir; les relations où la passion prend le dessus et fait s’oublier.

Êtes-vous Ariane, Samuel ou Anaïs?

Il faudra lire Tout comme les tortues pour le découvrir. Chacun peut déjà avoir été celui ou celle qui donne sans compter, qui ferait tout pour l’autre. Cependant, chacun peut aussi être celui qui n’a rien à donner, qui reçoit, mais ne parvient pas à se contenter de la relation. Et, finalement, tous peuvent avoir été celui qui fuit. Ce roman, à trois voix, permet de s’identifier dans Ariane, Samuel ou Anaïs, selon les moments que nous ayons vécus.

 

Situations difficiles et eau qui coule

Les trois personnages, les trois voix, du roman ont tous traversé des situations difficiles. De parents dysfonctionnels à un encadrement beaucoup trop rigide, chacun traine avec lui un passé qu’il n’est pas près d’oublier. Tout comme dans L’allégorie des truites arc-en-ciel, Marie-Christine parle à nouveau des jeunes adultes et des dilemmes auxquels ils sont confrontés. Un tournant de la vie. On assiste donc à des choix de vie qui font resurgir de profonds souvenirs, des valeurs bien ancrées, mais aussi de fortes convictions.

Tout comme les tortues, ce n’est pas une histoire d’amour classique. Ce n’est pas, non plus, une comédie romantique. Tout comme les tortues, ça vient brasser nos propres valeurs, nos propres convictions, nos propres souvenirs. Nous avons tous une histoire d’amour qui s’est plus ou moins terminée, une histoire d’amour qui collera à celle d’Ariane et de Samuel, ou celle de Samuel et Anaïs.

Mais avec le temps qui avance et l’eau qui coule sous les ponts, nous sommes tous comme Ariane. Que ce soit aujourd’hui, demain ou dans vingt ans, nous rejoindrons tous l’océan en revenant d’un périple qui, peut-être, chamboulera nos vies!

Tout comme les tortues est publié chez Éditions Hurtubise et disponible dans toutes les librairies!
Suivez Marie-Christine Chartier sur Instagram!

© Crédit photo: Christopher Dicaire